Les ânes de Francis

Les ânes Léo et Diabolo

Anes au pré

Entretien des sabots de l'âne

Fourrage

Mieux connaître l'âne

Son comportement en troupeau

Dans un troupeau d’âne, il ne semble rien se passer ; mais les rapports d’autorité de dominant à dominé existent bien mais sont plus subtils que chez les chevaux. Dans mon troupeau, Ponpon fut le dominant à la période où ils n’étaient que 3. La venue de Léo et de Diabolo changea la donne ; Léo devint le dominant.

Le changement de dominant ne se fait pas à la suite de bagarres mais parce qu'un dominant accepte de laisser sa place.

Les soins

L’âne est un animal facile à entretenir, ce qui n’exclut pas un certain nombre de soins :

  • Le brossage : dans le contact avec mes ânes, la brosse est le meilleur allié ; elle assure un joli pelage, approfondit une relation de confiance et permet de découvrir d’éventuelles plaies. Avant chaque sortie, il est vivement conseillé de brosser minutieusement l'âne avant de mettre le bât et les sacoches.
  • Le vermifuge : deux fois par an, l’âne doit être vermifugé pour éliminer les parasites (gastrophiles et ascaris).
  • L'entretien des sabots : tout comme nos ongles, la corne des sabots pousse régulièrement pour compenser son usure naturelle. Il faudra donc tailler régulièrement la corne et rectifier les aplombs. Le maréchal-ferrant intervient plusieurs fois dans l’année.

La bonne pâture

Le bon pâturage pour l’âne est un endroit sec, sans végétation riche et grasse. Une grande pâture pauvre est de loin préférable à une petite prairie entretenue et enrichie d’engrais.

De 4 000 à 5 000 mètres carrés à l’année suffisent pour assurer le bonheur d’un âne. L’hiver nécessite que l’âne dispose d’un abri suffisamment grand et d’un complément fourrager. Un bloc de sel mis en permanence à la portée de l’âne assure son équilibre minéral. L’âne a besoin de boire régulièrement à toute saison et il sera regardant sur la qualité de l’eau proposée.

Il aime :

  • la compagnie d’êtres humains,
  • être brossé,
  • le pain sec, les pommes, les carottes, l’orge,
  • boire de l’eau propre,
  • rongé l’écorce des arbres,
  • se rouler dans la poussière,
  • être nourri à heures fixes (l’hiver),
  • manger des cirses (artichauts sauvages),
  • la compagnie d’animaux,
  • ...

Il n’aime pas :

  • la solitude,
  • les personnes qui crient,
  • les odeurs fortes,
  • le pain mou qui fait chewing-gum,
  • qu’on lui touche les oreilles,
  • la pluie continue,
  • l’eau croupie,
  • traverser les cours d’eau et les flaques d’eau,
  • ...

L’âne sait exploiter les faiblesses de son maître avec une tendance à imposer sa loi si on lui en laisse la possibilité. Il a besoin d’être mené, en imposant un rythme de marche avec des pauses régulières, sinon il s’arrêtera tous les 3 mètres !

Contrairement à sa réputation d’animal têtu, l’âne est docile. La relation va vite s’établir si on lui prête de l’attention et de l’affection. Avec les enfants, la relation est spontanée et stimulante pour partager des moments en pleine nature, faisant du même coup la joie des parents !

Ne le rendez pas difficile !

L’âne doit rester un animal rustique. Ami des enfants qui peuvent être tentés de lui offrir des friandises, il peut devenir difficile et capricieux. A exclure de son alimentation : sucre, pain en grande quantité, gâteaux... Remplacez-les par des câlins !

Francis André - Montillet - 71520 Tramayes - Tél. 06 74 67 79 94 - Contact

Mentions légales et crédits - réalisation aglca